L’installation de L’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) – ou The European Food Safety Authority (EFSA) – à Parme au mois de juin a permis de donner un coup de projecteur à cet organisme jusqu’à présent peu connu du grand public. A cet égard, on oubliera vite les propos du 1er ministre italien sur le choix de Parme Parme au détriment de la Finlande.

Les producteurs et fabricants de l’industrie agroalimentaire ne peuvent ignorer les avis de l’EFSA qui peuvent influencer directement le comportement des consommateurs pour autant que ces avis soient relayés dans les medias grand public.

On notera donc 2 avis ou communiqués récents. Un communiqué porte sur l’aspartame suite à une étude de la Fondation européenne d'oncologie et de sciences environnementales à Bologne. Si l’EFSA ne dispose pas actuellement d'une base suffisante pour recommander des modifications dans les habitudes alimentaires des consommateurs en ce qui concerne l'aspartame, il n’en reste pas moins qu’un avis (positif ou négatif) affecterait grandement le marché des édulcorants.

Bonne nouvelle pour le poisson d’élevage. L’EFSA indique qu’il n’existe aucune différence significative entre le poisson sauvage et le poisson d’élevage en ce qui concerne la sécurité et la valeur nutritionnelle. Les poissonniers pourraient en faire état pour améliorer l’affichage sur les étals.

Pour en savoir plus, visitez le site de  l’EFSA.